Accueil
Exposé général
notre devoir écolo..
la santé
la respiration
lois universelles
reflexions
finalité
Contact
Addendum Actualités
téléchargement

LECTURE  MYSTIQUE

Le mot, symbole d'un état, d'une idée, d'une chose, est composé d'une ou plusieurs lettres représentatives d'un son et donc d'une énergie vibratoire. Mais c'est également la clé qui permet d'un point de vue mystique, d'ouvrir en soi, à l'acceptation de sa résonance, la porte donnant accès au potentiel énergétique et à la connaissance intuitive auquel le mot est rattaché. La recherche harmonique avec le mot ouvre l'univers qu'il représente. La valeur du mot, de l'idée étant donnée par la pensée de son utilisateur qui en génère l'égrégore. 

 L'intellect ne doit-il pas trouver l'élévation spirituelle nécessaire à la transformation de son savoir en connaissance?

 La connaissance acquise après une lecture est directement liée à la mentalité du moment du lecteur; une lecture du même texte à un autre moment, avec une mentalité différente apporte une compréhension différente et sans doute complémentaire à la première.

 Comme d'autres formes d'expression, la lecture est révélatrice, par les émotions et sentiments qu'elle suscite, de notre connaissance intérieure. Les sujets de nos lectures sont d'autant plus vécus passionnément qu'ils permettent la résurgence d'une certaine partie de notre connaissance inconsciente que nous avons décidé d'expérimenter dans notre incarnation présente.

 

 

L' ENERGIE

Notre univers est énergie, notre vie est basée sur l'énergie et l'être humain a besoin d'énergie pour exister non seulement dans la réalisation du confort de la société qu'il s'est façonné mais également pour entretenir son énergie vitale et utiliser ses dons.

Nous fonctionnons un peu à  la manière d'une batterie électrique, nous pouvons consommer notre énergie à la condition vitale de pouvoir nous recharger.

Le fait d'exister, de vivre, de bouger, parler, penser dépense de notre potentiel énergétique. Les états négatifs tels que colère, rumination mentale, jalousie...consomment encore plus.                       

Notre personnalité-énergie est en nous, dans notre corps, dans nos cellules mais également dans notre champ aurique qui peut s'étendre bien au-delà de notre corps physique (symbolisé par un cercle doré autour de la tète des saints chrétiens). Cette aura, champ électromagnétique de notre énergie, impressionne par sa brillance (dépendante de notre vitalité magnétique) mais également par sa couleur (dépendante de la personnalité), l'environnement dans lequel nous évoluons. Et lorsque deux êtres se rencontrent, ils le font d'abord à distance par le choc de leur aura. Quand les fréquences vibratoires de ces auras sont harmoniques, il y a attirance et communion ( selon le degré d'harmonie). Les fréquences vibratoires étant rarement les mêmes, il peut y avoir attirance de la plus faible vers la plus élevée; tout comme ascendance de la plus forte vers la plus faible.

Deux êtres ayant même fréquence vibratoire sont dits télépathiques et fonctionnent selon le principe de la radio (un récepteur ne peut recevoir une émission que s'il est calé sur la même fréquence que l'émetteur). Ainsi nous captons et percevons ce qui vibre en harmonique avec notre propre vibration et dans certaines limites de fréquences. Ces limites fréquencielles peuvent être repoussées à volonté par certaines pratiques telles que respiration profonde et contrôlée, maîtrise de l'énergie vitale...etc.

De plus en plus d'êtres sont capables de moduler et d'adapter leur fréquence afin de percevoir l'autre lors des contacts d'aura (clairvoyance). Certains maîtres en la matière ont des auras qui s'étendent largement et que l'on peut sentir venir de très loin.Ces auras, telles que décrites, sont la conséquence d'une maîtrise et d'une gestion  énergétique découlant d'une "hygiène" de vie contrôlée et régulée.                             

L'aura est visible lorsque après avoir développé le sixième chakra (troisième oeil), les muscles d'accomodation des yeux sont relachés (atténuation de la vision physique pour laisser place à la vision psychique), et que le sujet observé se détache sur fond uni, clair ou fonçé, selon l'aptitude. Nous pouvons nous entraîner à la "lecture d'aura" dans la nature, lorsque au calme et après une respiration d'élévation de fréquence corporelle nous visionnons le corps éthérique de la nature et notamment l'éthérique des végétaux qui se distingue par un halo diaphane au gris-bleuté. Vue de cette façon, la nature apparait de toute beauté enveloppée de son manteau énergétique. Nous pouvons également, en fermant les paupières, concentrer notre attention sur ce sixième chakra et percevoir ce qui est appelé par certains le "joyau de shéba"  sorte de sphère lumineuse qui reflètte souvent la couleur de notre aura et qui sert de portail à certaines perceptions....

 Qu'est-ce qui augmente ou diminue notre potentiel énergétique?

On pourrait schématiser la variation énergétique en disant que ce qui est calme économise et ce qui est remuant dépense. Et cela aussi bien au physique qu'au mental.

Le corps physique est un accumulateur d'énergie de notre dualité comprenant de nombreux pôles, certains positifs, d'autres négatifs (termes s'inscrivant dans une relativité et une compréhension à notre mode de vie ), tels que pieds, mains, tête....une moitié de corps est considérée positive et l'autre négative.

Notre respiration recharge notre accumulateur-corps (contrairement à la nourriture qui ne fournit que le combustible (matières grasses et sucrées) permettant le mouvement de notre corps, et les éléments (sels minéraux ) renouvellant les cellules. Notre conscience utilise cette énergie électromagnétique pour contrôler et actionner nos éléments corporels, pour communiquer, pour émettre....ainsi si le niveau de charge de notre accumulateur est insuffisant, notre vitalité diminue, certaines parties du corps les moins vitales cessent de fonctionner au profit d'autres. Et quand l'accumulateur est "à plat", malgré notre alimentation survitaminée, toutes nos fonctions s'arrêtent. C'est le même principe de fonctionnement que pour une automobile.

En vivant, ce corps-accumulateur consomme de son énergie et se recharge par ses poumons-alternateurs.

 Certaines pratiques permettent soit d'économiser soit d'entretenir notre état électromagnétique, mais la principale perte inutile d'énergie est dans le vécu d'émotions de haine, de violence, de colère, d'envie, d'orgueil, de vanité, de rumination mentale, en fait, tout ce qui est contraire à notre logique de création et considéré comme négatif, car ces émotions créent en puisant énormément sur notre potentiel énergétique. Et ces créations destructrices vont demander encore plus d'énergie pour être supprimées par la suite.

Une attitude physique et mentale bien comprise permet d'optimiser notre fonctionnement électromagnétique.

Quelques exemples d'application :

 -nous perdons de l'énergie par nos différents pôles, pieds et mains en particulier, et les guérisseurs-rétablisseurs d'équilibre énergétique utilisent leurs mains pour agir. Une autre pratique thérapeutique consiste à écouter le sifflement de sa fréquence vibratoire (par le cinquième chakra aussi appelé troisième oreille) tout en passant sa main gauche au dessus du corps du patient; là où  le sifflement change de tonalité est le malaise énergétique .  

 -la prière, communication avec son soi ou avec nos frères invisibles, est une émission radio qui demande une antenne colonne vertébrale droite et une concentration d'énergie mains et pieds joints (à la manière de prier des saints chrétiens) pour émettre l'attention par le septième chakra via la colonne vertébrale. La réception nécessite la même attitude physique et silence intérieur avec respiration contrôlée pour maintenir la fréquence corporelle désirée.

 -l'éxcès de concentration mentale peut amener des surtensions dans notre corps-condensateur et se traduire par un malaise et une surexcitation. L'eau, élément dont nous redécouvrirons bientôt toute son importance vitale et ses formidables propriétés, permet de connecter les différents pôles entre eux et de pratiquer une décharge de flux énergétique. La douche est très souvent la solution idéale pour, dit-on, se détendre et évacuer les tensions emmagasinées. Le bain prolongé, connectant complètement les différents pôles, a souvent pour effet une trop forte décharge énergétique, la chaleur venant ajouter ses effets. Le bain frais et de peu de durée est revigorant.

 -les fréquences vibratoires masculine et féminine ont été créées, dans ce monde duel, pour être complémentaires et leur union permet le vécu de l'unité (harmonie retrouvée avec soi-même et le divin).  Deux êtres s'accouplent lorsqu'ils ont ressenti une attirance vibratoire harmonique leur permettant de vivre cette unité et de progresser dans la compréhension du créé. N'y a t-il pas état de paix momentanement retrouvé après un accouplement harmonieux ? Il y a environ deux mille ans, l'énergie christique s'est manifestée par l'union de sa partie masculine ( Jésus) avec sa partie féminine (Marie- Madeleine). Le jeu sexuel dans l'harmonie psychique et mental du couple permet de retrouver le chemin de cette énergie christique (graal) et de contrer le déséquilibre délibérément provoqué en satanisant la femme et le sexe. Notre évolution psychique (travail sur notre fréquence vibratoire) devrait nous mener à développer en chacun de nous, à part égale, les vibrations masculine et féminine. L'être ainsi équilibré devient réalisé. La progression maintenant rapide en élévation de fréquence de notre planète nous en facilite sa connaissance et son application.

 

  Le travail sur nous-même et l'augmentation énergétique et fréquencielle qui en découle, nous rend progressivement vibratoirement different de la masse humaine qui évolue à un rythme plus lent. La nature aimant l'équilibre, la confection d'une bulle aurique de protection devient alors nécesaire afin d'éviter lors des contacts rapprochés avec d'autres humains de créer une trop grande difference de potentiel entrainant une décharge énergétique de l'un vers les autres. La peur de la solitude chez certaines personnes, n'est-elle pas la conséquence d'une inaptitude à gérer son potentiel énergétique, à ne pouvoir trouver la sereinité à se contempler dans son silence, et à vouloir rechercher l'autre pour, inconsciemment, y puiser un complément d'énergie?. C'est ainsi que le contact avec certains êtres nous vide de notre vitalité. Le même phénomène peut se produire lorsque nous voyageons et que nous arrivons en terre ayant une vibration tellurique différente de notre lieu de résidence. Ainsi nous comprenons pourquoi les peuples psychiquement supérieurement développés aspirent à une vie retirée et isolée afin de conserver leur intégrité (potentiel énergétique). 

   

   En fonction de certaines réincarnations-changement de sexe et de notre développement psychique non maîtrisé, nous pouvons avoir un penchant vibratoire pour une personne du même sexe dés lors que les fréquences deviennent complémentaires. L'important n'est-il pas de trouver l'harmonie même si ,temporairement, le chemin suivi s'écarte du "conventionnel naturel"?

  Nos dons, nos possibilités nous engagent envers la création et notre champs du possible dépend de notre force intérieure, de cette énergie dépendante de notre compréhension et de notre application de l'amour inconditionnel.

 

 

 Mais qu'est-ce que l'énergie?

N'est-ce pas une force qui se révèle dans notre vie courante de différentes façons? N'est-ce pas une force qui permet l'action engendrée par la volonté (elle-même générée par la force)?

  Jusqu'alors nous avions à notre service une énergie locale, réduite en puissance et dépassant peu les limites de notre univers car non utilisée en pleine connaissance (seule une poignée d'êtres l'utilisait en pleine capacité pour asservir la masse humaine).

         La nouvelle énergie qui se répand actuellement sur notre monde est de nature christique ( l'énergie de la création des mondes) et disponible pour tous. Son utilisation demande une maturité psychologique et psychique, que nous soyons en harmonie vibratoire avec elle et que nous exercions notre volonté d'utilisation. Cette volonté implique de délaisser la mentalité d'assisté ( état mental du mouton ou/et de l'autruche), pour devenir  enfin responsable de sa vie et d'en acquérir la maîtrise. Cette volonté est notre vrai pouvoir divin car bien exercée, elle a autorité sur l'énergie nouvelle; et ses capacités ont les seules limites que nous lui donnons. Elle rayonne de notre être et lorsque nous l'exerçons, nous devenons entièrement elle. Cette volonté, moteur de création, nous a été donné lors de notre propre création quand nous avons été individualisés. Cette volonté-pouvoir créateur est la clé de notre retour à la liberté de notre être.

 

  

 

 

LE  REVE

Le rêve est le souvenir qu'il nous reste du voyage de notre conscience pendant notre sommeil ou état comateux.

Notre conscience ou âme est reliée et retenue à notre corps physique lors de notre venue dans ce monde par un lien souvent appelé corde d'argent. 

Plus notre fréquence vibratoire est élevée et moins l'âme est retenue près du corps physique et est attirée par des sphères énergétiques de vibration supérieure. L'un des rôles de cette corde d'argent est alors de jalonner le chemin de retour de l'âme vers le corps resté sur terre. La mort, séparation de l'âme et du corps intervient lors de la rupture de cette corde. 

Le rêve est un voyage qui peut être conscient (voulu, dirigé et maîtrisé) après un long travail d'ascese, mais qui reste pour le commun des humains un acte inconscient et subi.

Lors du sommeil, l'âme se trouve libérée du joug de l'égo resté près du corps, et retrouve la liberté de tous les possibles dans un univers de sphères énergétiques où le temps et l'espace n'existent pas. C'est ainsi que le rêve laisse souvent le souvenir d'images de situations n'ayant aucun lien de lieu et de temps. Cette âme libérée, qui reste influencée par tous les faits qui l'ont traumatisée, laisse libre court à ses fantasmes.

Le souvenir de ce voyage hors de notre temps est d'autant plus clair que les faits qui y sont vécus peuvent être traumatisants ou apaisants, et que le travail personnel de sa maîtrise est avancé.

Les rencontres dans les sphères astrales (lieux où évolue l'âme pendant le rêve), s'effectuent avec le consentement de chacun. Exception faite lorsque l'âme rencontre un prédateur énergivore (l'humain n'est pas en bout de chaîne alimentaire) auquel cas, revenu dans le monde conscient, il nous faut un certain temps pour remonter notre différence de potentiel énergétique, tout comme la recharge d'une batterie électrique.

Le retour de l'âme dans le corps peut aussi se faire trop rapidement comme par exemple lorsque un tiers perturbe brutalement le sommeil, l'âme est alors rappelée trop vite et s'emboite mal au corps. Cela se traduit souvent par une sensation de nausée, envie de vomissement au reveil; le remède est de se rendormir , peu de temps, pour que l'âme se détache à nouveau du corps et se réajuste  correctement. Le retour dans le corps peut être perçu lorsque la conscience, éduquée pour cela, opère sa reprise légèrement décalée en avance par rapport à la reconnexion   énergétique des cellules qui donne une légère sensation de mal-être.   

Le rêve peut également mener l'âme vers l'endroit où nous cachons nos créations basses fréquences qui nous font peurs et que nous évitons d'affronter (ces créations sont également le fruit de vies antérieures). Plus nous maîtriserons le voyage-rêve, plus nous pourrons nous épurer en allant affronter avec courage nos démons cachés.

La destination du voyage-rêve est influencée par notre vie de tous les jours  et le début de sa maîtrise n'est-il pas de vivre notre conscient comme nous aimerions vivre notre "inconscient" voyage-rêve?...en instaurant d'abord la paix dans notre vie qui déboucherait sur la sérénité et la lucidité?...

Après un long travail volontaire, un exemple de pratique pourrait être celui-ci:

     vivre la paix et la joie dans son quotidien puis le soir ne percevoir que des divertissements amenant à l'élévation de l'esprit. Le repas du soir devrait être léger et se limiter à une soupe claire afin de laisser les cellules du corps au repos en ne leur donnant aucune énergie alimentaire (l'âme est d'autant plus retenue au corps que ce dernier est implanté dans la matière). Dans le lit, allongé sur le dos, commencer une respiration profonde contrôlée qui apaise et augmente la fréquence vibratoire de chaque cellule (plus on augmente cette fréquence et plus on détache l'âme du corps et plus on maîtrise). L'endormissement survient très vite vers un repos récupérateur pendant lequel aucun voyage n'est effectué. En milieu de nuit, le corps reposé, la conscience reprend le contrôle des cellules et à nouveau respiration profonde contrôlée en visualisant la destination de son voyage-rêve. Alors, dans un sommeil semi comateux (les très initiés restent conscients),  commence les péripéties qui peuvent aller de l'enseignement (nous sommes tous maître et disciple selon l'être à qui l'on s'adresse), à la rencontre d'êtres (les problèmes entre personnes sont souvent résolus d'abord dans l'astral) ou bien fouiller son passé (plus nous élevons notre fréquence vibratoire et plus l'âme aspire à se libérer des traumatismes et basses fréquences qu'elle traîne comme un boulet. Le retour à ses basses fréquences s'éffectuant jusqu'à leur reconnaissance, compréhension, transformation et assimilation. )....etc.

 

Le voyage-rêve est un merveilleux moyen de contact libéré avec des êtres disparus ou non, un moyen de voyage dépassant les limites physiques de notre terre, un outil permettant d'aller chercher la connaissance là où elle se trouve (à condition d'avoir une élévation spirituelle correspondante), d'ouvrir son moi vers une compréhension du créé, facilitant la réintégration.

Avec l'expérience et l'élévation spirituelle nécessaire, nous pouvons dans nos voyages, dépasser les sphères astrales pour rejoindre le monde spirituel où résident les entités lumineuses.

Le monde de l'astral est le reflet, ou vice et versa, de notre monde physique. L'être désincarné recrée dans l'astral le monde d'illusion de sa personnalité et continue d'expérimenter jusqu'à la compréhension de sa vérité. Ainsi, en exemple, l'être avare restera accroché à sa cassette qu'il aura recréé. D'autres, pourront rester liés à des bâtisses terrestres jusqu'à ce que leur compréhension englobe un certain niveau de détachement. Ces êtres "attachés" restent sur un niveau vibratoire très proche de la matière et peuvent être perçus par des "incarnés" qui savent élever leur fréquence vibratoire jusqu'à leur niveau.

Egalement, l'être qui sur terre aura cultiver le détachement, l'amour universel, la paix, l'harmonie, ira directement, au moment de sa transition (mort physique) dans une sphère correspondante à son état vibratoire. Et les maîtres parvenus à la maîtrise de leur vie, transitent, après avoir rompu leur lien (corde d'argent) directement vers les sphères spirituelles où tout est énergie pure dans le rayonnement direct de la source. Les cellules du corps physique de ces êtres resté sur terre, habituées à une nourriture presque spirituelle (énergie de la source) peuvent continuer pendant un temps à vivre de l'énergie emmagasiner ou bien s'éffacer en partie subitement de la perception humaine ordinaire (très peu de matière restante). Ces êtres ayant acquis maîtrise sur la vie peuvent rompre ce cordon vital et quitter la "vie" terrestre selon leur volonté.

 

 

LE  VIEILLISSEMENT

Les textes anciens nous content les histoires d'êtres vivant jusqu'à trois cents ans voire neuf cents ans. La structure biologique de ces êtres vieillissait et perdait moins rapidement l'énergie de vie. Faut-il voir dans ce fait une dérive de notre part dans la faculté de capter et d'assimiler l'énergie de vie, l'énergie de la source; une dérive vers le négatif (actions non harmoniques avec la logique du créé)?. Une cellule vieillissante est une cellule ayant une carence énergétique donc perte de mémoire avec détérioration de son logiciel de fonctionnement.

Une cellule biologique ne fonctionne-t-elle pas de façon analogue à une cellule d'ordinateur (toutes deux ont des origines cristallines)?; et en acceptant ce constat n'est-il pas censé, à l'instar des cellules informatiques, d'alimenter nos cellules biologiques en énergie de la source afin de leur conserver leur mémoire d'auto régénération?.

La vie de notre corps physique se situe pour notre compréhension actuelle au niveau de la cellule. C'est elle qui détient son programme de vie, et c'est à nous (conscience) à lui fournir l'énergie de fonctionnement et de modifier, le cas échéant, son programme lorsqu'il n'est pas satisfaisant. C'est à nous, conscience, de diriger nos pensées, nos actes quotidiens dans le sens de l'harmonie universelle pour ne pas perturber le bon fonctionnement de nos cellules. Plus nous élevons notre fréquence vibratoire plus nos cellules s'harmonisent à l'universel et plus leur longévité s'accroît sur terre. Et quand notre bonne mère la terre aura terminé son passage en fréquence supérieure, nous aurons encore plus de possibilités de donner longue vie à nos cellules.

 

 

REDEVENIR  HUMAIN

Les règnes minéral, végétal et animal ont leurs dons propres mais pas celui d'évoluer spirituellement par acquis d'une connaissance consécutive à leur propre expérimentation. Ils peuvent modifier leur mémoire et leur instinct, mais leur élévation spirituelle leur est permise par le côtoiement de l'humain.

Comme il l'a été répété maintes fois, l'homme a été créé à l'image du créateur et donc avec sa conscience et ses dons.

Chaque règne vit son état de conscience doté de dons qui lui sont propres, et il est universellement logique que les minéraux, les végétaux et les animaux expérimentent la vie comme ils le font. Ce qui est moins logique, c'est que l'humain, trop souvent, endosse le comportement minéral, végétal et plus particulierement animal. C'est dévoyer notre fonction et faire peu d'honneur à la source de toutes choses.

L'Humain, le vrai, n'est-il pas prédestiné, par sa nature divine, à avoir maîtrise sur les autres règnes pour les conduire sur le chemin de la loi d'amour universel?

L'Humain, le vrai, vit dans la conscience de l'amour inconditionnel, de la paix intérieure, de la liberté universelle respectant le libre arbitre, du partage équitable amenant à l'égalité de tous devant tout et de la propagation de l'harmonie universelle.

Sommes nous humains quand nous nous entretuons, quand nous entretenons la suspicion et la haine, quand d'autorité nous confinons en milieu clos la chèvre et le lion, quand nous accaparons alors que d'autres meurent de froid de faim?...

Sommes nous humains quand nous pensons à nos profits commerciaux alors que notre voisin meure du manque vital ou que nous oublions volontairement de protéger notre planète dans un but de satisfaction égotique?

Sommes nous humains quand nous consommons à outrance sans penser à l'héritage désastreux que nous laissons à nos enfants?

Etre Humain n'est-il pas aussi de vivre la tolérance dans le respect du chemin pris par chacun pour parvenir à l'évolution?.  Il ne nous appartient pas de juger les actes des autres (respect du libre arbitre) tant qu'ils n'interfèrent  pas dans la vie d'autrui. La diversité est une force lorsqu'elle est vécue dans la tolérance et la complémentarité.

La prise de conscience de notre formidable dimension ne commence-t-elle pas en augmentant notre paix intérieure?... et de cette paix intérieure, nous en avons besoin pour traverser les péripéties proches à venir mais également pour vivre dans la nouvelle ère qui arrive.

La conscience humaine a-t-elle oublié son origine divine dotée des dons de la moralité créatrice, a-t-elle oublié que plus nous nous élevons dans la hiérarchie sociale, plus nous nous mettons au service de l'autre, de la communauté, et que profiter de notre position pour en tirer des profits personnels nous qualifie du terme " parvenu" (occuper un rang pour lequel nous n'avons pas la mentalite ) ? La noblesse de l'être n'est-elle pas le résultat de l'accomplissement de l'acte altruiste ?

Etre humain n'est-il pas également de partager notre beauté, nos dons avec l'autre?....

L'humain est par nature un être "béni, fils, élu" de dieu car créé à son image c'est à dire doté du don d'amour. Et si à différentes époques, des peuples ont été qualifiés d"élus" de dieu c'est que les humains qui les composaient avaient momentanément un ADN supérieurement développé afin de conduire la création sur le chemin de l'amour universel. Vivre l'harmonie de l'universalité de l'amour transforme peu à peu notre être et en particulier notre code génétique, n'est ce pas ce que nous appelons l'évolution?   

 

REGLER  SA  VIE

La prise de conscience en général amène, dans une suite logique, à vouloir adapter à sa manière de vivre, la nouvelle idée ou mentalité reconnue.

Mais entre penser une chose et pouvoir la vivre en l'intégrant à sa manière d'être existe très souvent un cheminement long et diffiçile selon l'ancrage établit des mémoires déjà en place et qui sont à modifier.

Et rester dans un même contexte ayant généré des mémoires augmente la difficulté de vouloir en changer. 

Vouloir vivre un nouveau concept d'existence (changement de mémoires) demande donc, dans un premier temps à changer les faits, l'environnement, les relations qui ont forgé les mémoires en fonction. Puis, à l'imitation notamment des cloîtrés qui vivent la règle pour façiliter leur cheminement de dévotion et de béatitude, adopter une règle (hygiène) aidant, par l'habitude, à modifier et instaurer une nouvelle mentalité cellulaire. La difficulté étant de respecter la règle que nous nous imposons jusqu'à ce que les nouvelles mémoires aient forgé le nouvel instinct de vie. Il y a encore quelques temps, la méthode de contraintes physiques périodiques telles flagellation, pénitences en tous genres, aidait à canaliser sa direction d'intention; actuellement, la conscience humaine a évolué vers une maturité d'auto-discipline qui lui permet de retrouver l'énergie d'évolution dans l'harmonie et l'épanouissement de l'ensemble corps physique-conscience. D'ailleurs, ne faut-il pas prendre soin de notre corps physique qui participe à l'acte d'ascension? 

 

En fait, nous devons nous déconditionner d'une manière de vivre, pour nous reconditionner dans une mentalité supérieure à la précédente et ainsi de suite, parvenir à un niveau d'évolution permettant l'obtention d'une maîtrise de la pensée-acte. Alors, dans le déconditionnement général (abandon  des manies, habitudes ..etc), nous atteignons un certain niveau de liberté donnant accès à la compréhension de l'universalité.

 Le but de notre vie présente n'est-il pas de régler tous nos contentieux créés au fil de nos incarnations ?... et la fin d' un contentieux ne se traduit-il pas par un retour à une relation harmonieuse complice (paix, joie, amour, liberté) entre les anciens antagonistes ?  

 

LE  DISCERNEMENT

Discerner n'est-il pas de savoir apprécier, de savoir faire la part des choses, au delà de l'apparence, de la suggestion et, avec une objectivité impartiale, d'en tirer une certaine  vérité ?

Mais apprécier par rapport à quelles références, et dans quel conditionnement ?....la référence sur laquelle s'appuie notre raison afin de discerner est relative à notre conscience, et c'est elle qui orientera les résultats de notre perception.

Nous, êtres humains, n'avons nous pas comme seule référence véritable, la logique de notre création issue d'un élan d'amour, cet amour qui se traduit dans notre vie par la liberté, l'égalité, la fraternité, la paix, la joie, l'harmonie dans la création ?

Un ordinateur donne des résultats en fonction des éléments de comparaison introduits dans son programme. La conscience doit également être renseignée des éléments de base qui serviront de repères lors des confrontations; et ces éléments de base sont les concepts de la logique de notre création.

A notre époque les tentations d'oublier notre véritable nature sont importantes et souvent sournoises et peu perceptibles. Il est alors important, pour juger nous-même d'une chose, de pouvoir se référer et comparer à notre moralité de conception....le ressenti du coeur en est une application.             

Il devient très important pour nous de pouvoir juger d'une chose, d'une situation, d'un bien fondé....et notre jugement doit s'exercer sans l'avis de l'autre, en notre intime conviction par  comparaison avec notre moralité de base (logique de notre création).

Il devient alors aisé de percevoir le naturel d'une chose, d'un acte, d'une situation si TOUS les concepts de notre création sont honorés.

Une énergie antagoniste, offrant une part de moralité pour attirer afin de réduire ou d'annihiler l'autre part de cette moralité, pourra ainsi être reconnue et combattue. En exemple, une création préalable et sournoise de conflits pourrait être prétexte à un rétablissement de paix en supprimant toutes libertés. 

Nous sommes à la fin d'un monde et au début d'un autre, il est donc logique que l'ancien utilise toutes les possibilités pour perduer.

 Notre désir d'évolution nous a fait vivre la loi des tablettes de Moïse, puis appréhender la sagesse de Gautama le bouddha et ressentir la faculté d'amour révélée par le christ Jésus. Tout ce cheminement pour nous amener à devenir responsable de nous-même. Jésus a du faire des "miracles" en son époque pour être aperçu et entendu lorsqu'il prêchait sa philosophie d'amour. Notre personnalité actuelle, enrichie de ces époques de compréhension et élevée à un niveau supérieur de conscience, n'a plus le besoin du miracle pour croire. Chacun a maintenant le pouvoir suffisant de maturité et de compréhension pour juger des faits de sa vie. C'est pourquoi les miracles-déclencheurs attendus par certains n'auront pas lieu et que l'énergie christique se répand sur notre monde, accessible à tous mais sans "fanfare". Il est donc important de nous déconditionner de nos a priori afin de perçevoir une certaine vérité.

 Souvenons nous que les canaux du divin ( la source) prêchent l'amour-sagesse et que tout acte, pour qu'il se réfère à la source, doit comporter en son essence une volonté de liberté, de paix, d'égalité, en fait une volonté d'amour.Si cette trinité n'est pas remplie, la volonté en question est inspirée par une conscience humaine.  

                                            

 

ETRE   MYSTIQUE

 Le mysticisme est couramment reconnu chez les êtres ayant la faculté de communiquer directement avec la divinité.

 Mais qu'est la divinité? .....sans doute pour une grande majorité d'entre nous, le créateur de toutes choses; pour certains cela peut aussi être la création elle-même au travers des éléments mais aussi des minéraux, végétaux, animaux et humains; mais pour d'autres, la divinité est sans doute, cette poussière de la grande âme cosmique nichée au creux de notre coeur. Quoi qu'il en soit, l'attention sincère génère la voie d'accès, et chaque créature est une leçon de la  création.

 La vérité (principe créateur) dans son absolu est Une, et est impossible à contempler à notre niveau car trop élevée vibratoirement. De nombreux relais nous la transforme (abaissement de sa fréquence tout comme la distribution de l'électricité) et nous la distille à dose homeopathique afin d'être abordable à notre niveau. L'évolution mystique donne accès à ces relais de connaissance de la vérité.  

 Toute la création possède les bases du don de mysticisme (liaison à la source), mais diffère dans sa pratique en fonction de son évolution. Et l'évolution passe par le développement psychique (augmentation de son taux vibratoire).

  Dans notre passé, les mystiques servaient de relais (prêcheurs- canaux de la source) à l'enseignement de l'amour-sagesse (esprit créateur)  quand la masse humaine n'était pas encore capable d'élever sa fréquence vibratoire au niveau adéquat. L'humain a maintenant atteint l'état psychique permettant la perception d'un état de conscience supérieur qui lui était impossible auparavant.

 Ainsi, nous pouvons de mieux en mieux comprendre et communiquer avec l'ensemble de la création et devons nous préparer à ce nouvel état de conscience mais aussi a faire face aux réactions (bientôt compréhensibles pour nous) des êtres ayant subis nos attitudes arbitraires et désinvoltes. Quel sera par exemple, notre comportement quand notre animal de compagnie pourra enfin nous dire ce qu'il pense?

 Préparons nous également à recevoir une perception encore plus belle et attirante de la création, une approche de cette vérité qui détient les solutions aux problèmes que nous nous sommes créés, préparons nous à repartir d'un bon pied vers une nouvelle conception de possibilité de vie.

 

 

  LA  REINTEGRATION

 

 N'est-elle pas comprise par l'ensemble des confessions comme le retour dans l'Un, la remontée au ciel, la réunification avec le dieu de notre coeur ?

 N'est-elle pas le retour aux sources dites divines par beaucoup et qui impliquait le passage de la transition( délaissement du véhicule-corps car trop grossier) ?

 La notion de réintégration est de plus en plus évidente dans la conscience humaine, n'a-t-elle pas d'ailleurs guidé jusqu'à maintenant l'inconscient humain, n'est-elle pas à l'origine de toutes nos démarches de recherche de pureté, de sainteté ? Ces démarches jusqu'alors consistaient principalement en la préservation de notre intégrité en repoussant toute tentative d'intrusion corporelle (protection du corps contre les intempéries, exclusion ou élimination des virus microbes et autres ...) et mentale (intention direction de pensées, groupement selon affinités ...). Malgré l'exemple de dévouement altruiste de grands êtres précurseurs, nous étions dans une mentalité généralement  protectrice, prônant l'exclusion et l'isolement adaptés à l'époque afin d'obtenir une évolution personnelle.

 Aujourd'hui, avec la montée en fréquence de la vibration planétaire, le cheminement de réintégration s'oriente beaucoup plus vers l'intégration à ce qui est. Notre prise de conscience et le retour progressif de l'utilisation de nos dons d'origine nous incitent à la maîtrise plutôt qu'à la protection.

 N'est-il pas dit que l'Un est sur la terre comme au ciel, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et la conjoncture exceptionnelle actuelle ne nous offre-t-elle pas cette chance unique de possibilité d'instaurer le "ciel" sur la  terre en cet instant de mutation extraordinaire ?

 Nous avons intérieurement cette possibilité d'intégrer à notre fréquence vibratoire tout ce que encore hier nous chassions avec peur et angoisse. Donnons de notre amour (notre vibration la plus élevée) en nous mélangeant et en acceptant l'intrusion à tout ce qui n'est pas à notre niveau vibratoire.  Et si nous savons rester en harmonie avec la vibration de la source, nous avons cette force de transmutation par le rayonnement de notre aura. Nous participons ainsi à la descente du paradis sur notre planète. Et peut-être, dans un proche avenir, n'aurons-nous plus besoin de quitter notre véhicule-corps actuel pour accéder à notre éden ! ? 

 

 

  RESTER  CENTRE 

 Nous voyons qu'actuellement, année 2008, différentes manifestations, dans tous les domaines, tendent à faire penser que le niveau de vie se dégrade que ce soit mentalement, physiquement, matériellement. L'apparence des choses vécues comme crise, restriction, alienation en tous genres peut amener l'idée de vivre la régression de notre société.

 Nous pouvons supposer que notre époque du maintenant vit l'affrontement de deux énergies, l'une terminant sa période d'utilité dont les humains qui en avaient pris les commandes, veulent prolonger son existence par tous les moyens y compris les plus insensés, et l'autre, l'énergie nouvelle adaptée à notre élévation vibratoire, qui pousse inéxorablement pour prendre la place.

 Cette période de crise que nous vivons est l'agonie d'une énergie devenue obsolète, d'un conditionnement contre nature qui n'a plus son utilité. Nous vivons le combat désespéré pour survivre, d'une forme de gestion de société basée sur la peur et la discrimination. Nous humains, avons dans cette bataille, à perdre nos acquis d'illusion pour nous ouvrir, tel le nouveau né, à cette nouvelle énergie chargée de promesses.

Avons-nous le recul nécessaire à la compréhension de l'époque formidable de mutation que nous vivons? Avons-nous le détachement nécessaire à l'entrée dans cette nouvelle mentalité ?

 Notre souffrance est d'autant plus grande que notre attachement à l'acquis est profond !

 Pourquoi ne nous laisserions-nous pas porter et entrainer vers cette nouvelle compréhension en prenant le recul nécessaire à une meilleure vision ?

 L'ancien système de société avait besoin de notre peur générant l'égoïsme, la cupidité, la compétition, la soif de pouvoir ..., pour faire admettre à la masse, l'inégalité, le manque de liberté et en conséquence le manque de fraternité. Et c'est dans l'ultime bataille que les ressources extrémistes sont utilisées...

 Notre erreur serait de succomber à la peur suscitée en donnant pleins pouvoirs (pour rétablir notre semblant de sécurité) à l'énergie agonisante.

 Notre salut nous incombe et ne dépend que de nous. Chacun étant responsable de sa vie, doit faire enfin l'effort de gérer lui-même sa mentalité et contrôler ses réactions.

 C'est dans notre paix intérieure (en ne répondant pas, par des idées de révolte, aux agressions violentes subies de toutes parts, environnement, institutions, médias....) que nous pourrons percevoir cette période sous son vraie visage de renaissance et d'évolution indispensable vers la liberté, l'égalité et la fraternité.

 Rappelons que la pensée crée dans la matière et cette création génère la vibration de son attention. Répondre à l'acte barbare par l'idée ou l'acte barbare renforce l'ancienne énergie; et plus l'ancienne énergie résiste, plus notre planète doit mettre d'intensité dans l'effort de ses éléments à supprimer tout ce qui n'est pas en harmonie avec la nouvelle énergie.

 La forme de société que nous quittons, considérait l'argent comme un but à atteindre. Dans notre nouvelle conscience, l'argent deviendra un moyen parmi d'autres permettant l'échange des biens, ressources, connaissances entre les peuples afin de partager équitablement. Ce partage équitable est déjà inscrit dans notre mentalité future, à nous maintenant de trouver le meilleur chemin pour  parvenir à sa réalisation.

 L'enjeu de la lutte est visible pour ceux qui savent prendre le recul nécessaire et garder la paix intérieure. A certains moments de notre futur immédiat, nous devrons rester centrés en notre soi, partie divine située au niveau du coeur pour surmonter les frayeurs et franchir avec succès les mises à l'épreuve de la nature. La respiration profonde et contrôlée permet d'accéder à son silence et à sa paix intérieure. L'abandon à la peur nous largue de nos attaches avec la source et nous livre en dérive à toute emprise souvent préjudiciable.

 Rester centré en la divinité de notre coeur, quoi qu'il arrive, est notre seule planche de salut! Que la paix reste dans nos coeurs et nous connaîtrons notre paradis !!

  La conscience humaine de notre monde découvre de plus en plus que nos maux viennent de notre façon de vivre, de notre forme de société inadaptée et inharmonique avec l'esprit de notre création.

  La nouvelle énergie, par son acceptation par un nombre croissant de consciences, se répand et inonde de plus en plus notre monde. Cette nouvelle énergie provient directement de la source et peut être qualifiée de christique. L'amour universel en est son fondement et lui permet d'être dans l'inconditionnel, et nous ne pourrons nous y fondre qu'en adoptant , en notre être, une fréquence harmonique à son état. L'amour universel donc inconditionnel est en conséquence notre but à atteindre en modifiant les bases de notre société.

  L'amour inconditionnel est une mentalité découlant naturellement d'une autre mentalité non imposée qui est celle de la paix. Et cette mentalité naissante est la conséquence de deux actions majeures que nous devrons instaurer trés rapidement : la liberté et l'égalité. Ces deux prises de décisions d'égalité ( tout le monde au même niveau) et de liberté (respect du choix de chacun) sont et doivent être nos demandes expresses et démarches actuelles.

  Dans notre concret, la liberté ne peut être sans l'égalité; et la paix, pour être durable, ne peut être imposée et doit être la conséquence d'un bien être collectif. La nouvelle mentalité ne peut être imposée au risque de retomber dans un autre ordre moral de société dirigée pour le profit d'un petit nombre.

  La réalité de l'ancienne énergie se déconstruit actuellement pour laisser place à la nouvelle, notre détachement de cette ancienne illusion de réalités devient vital. Les valeurs matérielles et le pouvoir les accompagnant qui étaient jusqu'alors la consécration de la réussite, vont très vite devenir obsolètes; la nouvelle mentalité mettant en principal honneur le travail sur soi-même et l'élévation spirituelle, psychique et mentale qui en résulte. L'amas des valeurs matérielles de l'énergie agonisante devient donc inutile.

 Cette nouvelle énergie est transformatrice vibratoirement de notre environnement mais également de nos différents corps physique, mental, spirituel en modifiant au niveau cellulaire et en ouvrant certains accès à d'autres compréhensions. Laissons nous envahir par cette nouvelle vibration sans opposer la moindre résistance, en restant centré sur le coeur et en gardant la pensée positive, quoi qu'il arrive. Une période d'adaptation est nécessaire et peut provoquer des gènes, troubles ou réactions inhabituelles. Le vécu de cette naissance à la nouvelle énergie peut être heureux comme malheureux selon notre comportement physique, mental et spirituel. Tout ce qui ne vibre pas amour christique ( amour universel inconditionnel, détachement ... etc) sur notre planète doit disparaître. Notre perception doit s'ouvrir sur d'autres perspectives et compréhension de notre être se révélant divin. Nous sommes à l'époque de la transformation et de la révélation d'un peu plus de vérité. Toute résistance à l'expression de cette nouvelle énergie ne peut apporter que souffrance, douleurs et plus. Préparons nous à vivre dans la sereinité, des moments inoubliables à tous points de vue.

 

 Nous allons prendre conscience, que les maux que nous subissons viennent de nous, de notre action, de nos pensées donc de notre mentalité. Nous avons tous en nous une part de lumière sombre que nous tentons actuellement de résorber et qui aurait très bien pu, si nous avions eu comme d'autres l'ont eu, l'auditoire adéquat, nous amener à devenir les despotes que nous montrons encore du doigt maintenant. Les masses sont autant responsables, dans l'action, que les leaders qu'elles soutiennent. Le temps des révélations a déja débuté, les nouvelles révélations seront très démoralisantes et pourraient engendrer des réactions violentes. Souvenons nous alors que par notre mentalité d'assisté ( type mouton-autruche), nous sommes tous autant responsables de ce qui est.

Nous avons à nous pardonner et à nous aimer dans la révélation de notre volonté de retour à la lucidité, à la paix, la joie, la liberté, l'amour inconditionnel.

 Ne recréons pas de liens (karma) en générant à nouveau une mentalité de dénonciation et de vengeance. Notre maintenant est dans l'amour inconditionnel.

 

 

 

   

Top